Films

La Forêt des masques

À voir jusqu'au 24 juillet 2022 dans le cadre de l'exposition 'Toyen, l'écart absolu' au Musée d'art moderne de Paris.

Video 6'30, d'après les masques (et leurs calques) conçus par Toyen pour la pièce de Radovan Ivsic. À voir jusqu'au 24 juillet 2022 dans l'exposition Toyen au Musée d'art moderne de Paris.

Réalisé par Joseph Paris
À l'écran : Judith Chemla · Julien Cigana · Jessica Dalle · Benjamin Lazar · Dominique Parent ·
Images: Joseph Paris ·
Musique originale : Raphaël Pannier ·
Produit par Compagnie Le Théâtre de l’Incrédule ·
En coproduction avec Centre culturel tchéque de Paris ·

Montage du texte et direction d'acteurs : Benjamin Lazar
Collaboration artistique sur l'enregistrement : Jessica Dalle
Enregistrement réalisé au studio de Meudon le samedi 5 février 2022
Une commande et une production du Centre culturel tchéque de Paris - Direction : Jiří Hnilica
dans le cadre de l'exposition Toyen, L'écart absolu
présentée au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
du 25 mars au 24 juillet 2022
Le Théâtre de l'incrédule
direction artistique Benjamin Lazar
administration Sonia Stamenkovic - production Pia Doublet
Le Théâtre de l’Incrédule est conventionné par le Ministère de la Culture- DRAC de Normandie et reçoit régulièrement le soutien de la Région Normandie, de l'Odia, de la Spedidam et de l'Adami.
Benjamin Lazar est artiste associé à la Maison de la Culture d'Amiens.

 
Experimental · 2022 · collaboration avec Benjamin Lazar ·
 

Vidéo réalisée à partir des onze masques conçus par Toyen pour la pièce de Radovan Ivsic, le Roi Gordogane.
Sur fond noir, un jeu de lumière fait apparaître une série de masques neutres, dessinés par Toyen avant ses collages, des éléments de composition des masques apparaissent à l'image : bouches, serpent, feur, tête d'oiseau, ampoule, cerise, fougère, corde, plumes, couteaux, châtaigne, ciseaux, pièce de monnaie. À chaque voix un personnage, et à chaque personnage un masque. Quand on entend une voix, c'est le masque correspondant qui est à l'image. Les images des masques se montrent autant qu'elles se dérobent. Les morceaux de masques se rassemblent et donnent forme progressivement aux masques tels que conçus par Toyen, en tenter d'imaginer ce que pouvait être le chemin de sa pensée.