Joseph Paris
 

La Nuit des hiéroglyphes

Le comédien et metteur en scène Benjamin Lazar, le compositeur David Chaillou, la chorégraphe Raphaëlle Delaunay et le vidéaste Joseph Paris se sont inspirés des manuscrits de Champollion pour évoquer la vie de celui qui a su déchiffrer les hiéroglyphes.

Le Théâtre de l’Incrédule est conventionné par le Ministère de la Culture- DRAC de Normandie et reçoit régulièrement le soutien de la Région Normandie, de l'Odia, de la Spedidam et de l'Adami.
Benjamin Lazar est artiste associé à la Maison de la Culture d'Amiens.

Œuvre scénique, musicale et visuelle totalement originale, La Nuit des hiéroglyphes sera créée le 27 septembre 2022 à l’Institut de France, à 20 heures, 200 ans jour pour jour après la découverte. À un anniversaire exceptionnel, il faut une initiative exceptionnelle. Deux siècles après le déchiffrement des hiéroglyphes par Champollion, et sur les lieux-même de l’événement, l’Institut de France organise la commémoration nationale de ce bicentenaire. Le 27 septembre 1822, Jean-François Champollion révélait sa fascinante découverte au monde savant, lors d’une séance académique mémorable, à l’Institut de France. Quelques jours plus tôt, au terme d’un travail acharné dans sa maison du 28, rue Mazarine, il avait enfin compris comment déchiffrer les hiéroglyphes inscrits sur la « Pierre de Rosette ».
La création de La Nuit des hiéroglyphes, commande de l’Institut de France, s’inscrit dans la politique de France Mémoire, la mission des commémorations nationales, qui renouvelle les formes des événements mémoriels en y associant des artistes et auteurs d’aujourd’hui. En mobilisant la création au service de la mémoire, le XXIᵉ siècle fait connaître à nos contemporains, grâce au langage artistique de notre temps, un génie du XIXᵉ siècle et la civilisation qu’il a révélée au monde. Dans l’auditorium de l’Institut inauguré en 2019, la harpe (avec Clara Izambert), le piano (avec Maroussia Gentet), les percussions (avec Morgan Mermoud et Pierre Tomassi), selon une composition originale de David Chaillou, accompagneront le récit écrit et interprété par Benjamin Lazar, avec la danseuse Raphaëlle Delaunay. Les projections préparées par le vidéaste Joseph Paris montreront les manuscrits de Champollion.